Oui : il est possible de faire de bons petits plats ET de faire des économies ET de gagner du temps en cuisine…. Quoi quoi quoi, peux tu répéter – me direz vous – ?
Bon ok d’accord, je suis cool et je vais vous donner ma méthode pour gérer tous les repas de ma petite tribu ;) .

*

Ce qu’il ne faut pas faire

Pendant des années, quand je rentrais du boulot le soir j’ouvrais le frigo, regardais tout ce qu’il y avait dedans et cherchais l’inspiration pour savoir ce que j’allais bien pouvoir faire, selon mon envie du moment et ma motivation à cuisiner. Rien que chercher des idées comme ça alors que j’étais de toute façon épuisée me faisait perdre un temps fou et me démotivait avant même que j’ai commencé à cuisiner quoi que ce soit.

Et quand le frigo était vide et qu’il fallait aller faire les courses, je déambulais au milieu de tous les rayons, cherchant l’inspiration et ce qui me faisait envie, remplissant le chariot au fil de mes découvertes. Résultats : souvent la facture était amère, et souvent j’achetais bien plus que nécessaire, parfois même plus tard j’étais obligée de jeter certaines choses que je n’avais pas réussi à cuisiner dans les temps – bravo le gaspillage, quelle honte ! – …

En bref, j’avais tout faux : je perdais de l’argent, du temps, de la motivation, et chaque jour la corvée se répétait, inlassablement. Avec 2 enfants en plus à la maison, il fallait que ça s’arrête et que je trouve un système pour mieux m’organiser au quotidien pour tous ces repas à préparer – 2 fois par jour quand même ce n’est pas rien ! – .

menus-semaine-5-thelittleteatime

*

Planifier ses menus à l’avance

Alors je me suis souvenue de comment faisait ma maman – d’amour –. Avec son stylo bic et un bout de papier sur la table de la cuisine, à planifier tous les menus de la semaine avant d’aller faire les courses.

Je ne m’y étais jamais mise auparavant parce que cela demande un minimum de rigueur et que j’aimais bien mon mode de vie Carpe Diem, et puis surtout je trouvais que ça prenait trop de temps de chercher à planifier tous les repas d’un seul coup. Sauf que je n’avais pas encore compris combien ça m’en ferait gagner par la suite… – c’est vraiment un mal pour un bien comme on dit ! –

Planifier ses repas en avance, ça demande de prendre le temps, un soir par semaine – ou un soir toutes les 2 semaines -, de chercher et de lister tous les repas à venir. Ce n’est vraiment pas le moment que je préfère, mais qu’est ce que je suis contente du travail accompli une fois que j’ai fini et que je regarde ma liste de bons petits plats, et qu’est ce que je suis contente tous les autres soirs de la semaine quand j’ai juste à regarder le planning pour savoir quel repas faire, à quelle page me reporter – si c’est une recette à suivre dans un livre – et à simplement ouvrir le frigo et cuisiner sans me prendre la tête : tout va tellement plus vite !!!

Et pour les courses, c’est pareil : le fait d’avoir planifié les menus permet de faire une liste de courses avec uniquement les choses dont on a besoin, et rien de plus. Résultat : les courses se font beaucoup plus rapidement – on va directement à l’essentiel – et j’ai été étonnée de voir toutes les économies que je faisais alors que pourtant nous mangions beaucoup mieux. Parce que oui nous mangeons mieux : des plats d’avantage cuisiné d’une part, et d’autre part plus variés car le fait de planifier les repas permet d’avoir une vision globale de tous les repas de la semaine, et donc d’équilibrer le tout.

Si la planification des repas vous parait insurmontable, lisez les 2 points suivants : je vous donne mes 2 astuces infaillibles pour y arriver plus facilement.

menus-semaine-4-thelittleteatime

*

Définir des « thématiques » de repas

Une fois que je me suis mise à faire cette méthode de planification des repas, tout n’a pas été simple tout de suite : parce que les idées, il faut les trouver ! Alors la première semaine ça va, parce qu’on vient de commencer et donc on est inspiré, la deuxième semaine passe encore, la troisième semaine on commence à sérieusement se creuser les méninges, et la quatrième semaine on laisse tomber en se disant que non, vraiment, la méthode d’Anne de the Little TeaTime est vraiment trop pourrie – et oui, je vous vois venir d’ici ! – .

Comme je suis passée par là moi aussi, mais que je n’avais pas l’intention de me laisser abattre – parce que j’avais bien cerné tout les bienfaits que pouvaient m’apporter le fait de lister mes repas – j’ai donc cherché comment me simplifier la tache pour trouver mes recettes plus facilement… et j’ai trouvé !

L’idée, c’est de faire des « thèmes » de repas par jour – attention je ne suis pas en train de dire qu’il faut manger tous les lundis la même chose, et ainsi de suite pour chaque jour de la semaine ! –. Je parle bien de thématiques, et comme je ne sais pas comment l’expliquer, le mieux c’est que je vous donne des exemples ;) .

Donc par exemple chez nous c’est :

  • lundi soir : plat « à pâte » – pizza, quiche, cake, omelette, flamekueche, …-
  • mardi et jeudi soir : soupe
  • mercredi soir : viande « simple » – viande rouge à saisir, blanc de poulet, charcuterie, … – + féculent – quinoa, riz, pâtes, … – + légumes vapeur
  • vendredi soir : poisson ou fruit de mer + riz et/ou légumes
  • samedi midi : viande cuisinée – filet mignon, souris d’agneau, rôti… – + légumes
  • samedi soir : gratin – de pâtes, de chou-fleur, tartiflette, dauphinois, tian, … –
  • dimanche midi : plat mijoté – choucroute, blanquette, curry, … –
  • dimanche soir : plat youpi – crêpes, fondue, … – ou restes, ou soupe

En gros, moi j’ai prévu des thèmes simples à faire en semaine quand on travaille, et des thèmes qui demandent un peu plus de cuisine le we quand on a du temps. Mais tout dépend de votre mode de vie à vous, et de vos propres goûts, et puis je suis certaine qu’il y a encore plein d’autres thèmes auquels je n’ai pas – encore – pensé ! – D’ailleurs si vous avez d’autres idées je suis preneuse – .

Le fait de se créer des thèmes comme ça permet d’avoir beaucoup plus vite des idées quand on planifie les repas et d’être beaucoup plus inspiré – un peu comme quand on doit écrire un texte : on a le syndrome de la page blanche, mais quand on a un sujet c’est tout de suite beaucoup plus simple – . Et puis si un jour – ou 2, ou 3 – vous n’avez pas envie de suivre votre thème « imposé » – parce que vous avez des invités, ou une autre envie – et bah tant mieux : suivez vos idées ! Les thématiques sont principalement là pour quand on manque d’inspiration – encore heureux que je ne fais pas TOUS les mardis et jeudis des soupes ! – .

*

Faire des listes de tes plats « phares », par thème

menus-semaine-1-thelittleteatimeEnfin, la chose qui peut te faire gagner encore plus de temps et d’énergie pour faire tes menus, c’est de créer une fiche avec tes plats phares – tu sais ? Ceux que tu sais faire les yeux fermés et qui sont testés et approuvés par toute la famille – classés par thèmes : par exemple ta liste de soupes faciles et rapides, ou bien encore tes plats de famille mijotés préférés, etc…

L’intérêt, c’est de pouvoir piocher facilement dedans quand tu dois faire tes menus mais que tu n’as pas envie de te creuser la tête, et surtout de pouvoir compléter ces listes au fur et à mesure que tu testes de nouveaux plats : ainsi, les planning de menus de la semaine peuvent avoir des combinaisons infinies – ou presque – et s’étoffent au fil du temps !

*

Voilà : je crois que vous savez tout sur ma méthode pour m’organiser au quotidien dans ma gestion de cuisine pour toute ma petite famille. Tout ça demande de s’organiser un petit peu au départ, mais une fois que le rythme est pris, c’est tellement de temps gagné pour la suite et de soucis en moins au quotidien ! Toute la semaine, on n’a plus besoin de se creuser les méninges et on se sent tellement plus libres de faire plein d’autres choses plutôt que de se préoccuper de ce qu’il va falloir mettre dans les assiettes de toute la maisonnée !

Qu’en pensez-vous ? Vous aussi vous avez une méthode pour organiser vos repas au quotidien ?
J’espère en tout cas que mon article vous aura bien aidé et que votre quotidien s’en trouvera facilité ;) !

*

Gros bisous et à très vite

 

5 Comments

  1. « Déambuler dans les rayons en panne totale d’ inspiration » ahah comme je me reconnais! J’essaye de passer aux menus semaine depuis peu. Ton article tombe à pic et est très complet. Tu as tout bon!

    • Ahah oui on est nombreuses à errer comme ça dans les supermarchés je crois ! Faire les menus au début j’avoue c’est pénible, long et contraignant… mais j’espère que ma méthode t’aidera à mieux t’en sortir ;) contente en tout cas que ça puisse t’aider. Bisous

  2. Ha je fais pareil ! J’ai commencé l’année où mon petit mari a été muté pour 1 an à 500km de la maison et que je me suis retrouvée seule avec ma fille et un boulot à temps plein.
    J’ai un thème en plus que j’intègre occasionnellement : par exemple ce soir on mange orange (potiron, carotte, patate douce… selon la saison et cuisinés différemment selon mes envies)
    Mon autre truc c’est de noter la date et d’archiver les menus, comme ça d’une année sur l’autre, je peux les récupérer et ça me donne une bonne base. Et je récupère aussi sur internet les menus de la cantine de la ville et les garde, je sais ce que ma fille mange le midi et en bonus ça me donne l’inspiration pour des plats qui changent un peu :-)

    • Oh mais géniale ta réponse Gaëlle ! J’adore l’idée des thèmes couleur à laquelle je n’avais absolument pas pensé, ainsi que l’astuce de s’inspirer des menus de cantine… toute source d’inspiration est bonne à prendre alors MERCI pour ton partage ;) ! Bisous et belle journée à toi !

  3. On mange orange mais pas que, ça peut etre vert, jaune… le thème c’est la couleur !

Laisser un commentaire